Procès de Mahoney Leilde : coupable de meurtre

Les débats au procès de Mahoney Leilde, un Quimpérois accusé de meurtre

Le professeur Loïck Villerbu a témoigné au procès de Mahoney Leilde, un Quimpérois de 34 ans accusé de meurtre. Il a décrit la vie de l’accusé comme une série d’histoires judiciaires, soulignant son instabilité et ses troubles psychologiques. L’expert a mis en lumière les addictions de l’accusé à l’alcool, au tabac et aux stupéfiants, ainsi que ses antécédents judiciaires.

Publicités

Face à l’avocate générale Marie-Noëlle Collobert, l’accusé a eu du mal à se contenir, se montrant agité et loquace pour la première fois du procès. L’avocate a souligné les analyses médico-légales indiquant une mort liée à une compression cervicale et a pointé les mensonges et contradictions de l’accusé tout au long de l’instruction.

Lors de son réquisitoire, l’avocate générale a détaillé les lésions multiples et atypiques constatées sur la victime, ainsi que la présence de l’ADN de l’accusé sur plusieurs endroits. De son côté, l’avocat de la défense a plaidé l’acquittement en insistant sur les incertitudes du dossier et le doute qui doit bénéficier à son client. Finalement, Mahoney Leilde a été reconnu coupable de meurtre par la cour d’assises du Finistère et condamné à 20 ans de réclusion criminelle, avec cinq ans de suivi sociojudiciaire.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *