Mystère autour de la disparition de Lina : Trois mois après

Disparition de Lina : Trois mois après, le mystère demeure

Ce samedi 23 décembre 2023 marque un triste cap dans l’affaire de la disparition de Lina. Cela fait trois mois que l’adolescente âgée de 15 ans s’est volatilisée dans le Bas-Rhin. Une bien triste date. Ce samedi marque le troisième mois écoulé depuis la disparition de Lina, le 23 septembre dernier. Si l’adolescente est introuvable, ces longues semaines d’enquête ont permis de dégager des éléments qui écartent ou favorisent certaines pistes. On fait le point.

Publicités

La jeune fille n’a plus donné signe de vie depuis le 23 septembre au matin. Elle a disparu sur le trajet la menant de sa maison vers la gare dans un intervalle très court. Quatre caméras couvrent la zone de disparition de l’adolescente. Leurs images ont été saisies et sont étudiées afin de recenser tous les véhicules qui, ce 23 septembre-là, ont sillonné les quelques kilomètres de route où s’est volatilisée Lina.

Elle devait prendre un train afin de rejoindre son petit ami, Tao à Strasbourg. Les enquêteurs sont convaincus qu’elle est montée – volontairement ou non – dans un véhicule ce jour-là. Des prélèvements ont été effectués dans le cadre de l’information judiciaire pour « enlèvement ou séquestration », pour des levées de doute. Aucun suspect n’a été identifié.

L’enquête se poursuit

Entre le mardi 12 et le jeudi 14 décembre, les gendarmes ont effectué un nouveau porte-à-porte à Saint-Blaise-la-Roche, une commune se situant près du lieu de disparition de Lina. Le but est de confronter les déclarations des habitants avec les images sur les vidéos saisies, afin de corroborer leur témoignage. Il faudra déterminer si l’une des personnes interrogées a menti afin de cerner un témoin ou suspect potentiel.

Près de trois mois après, le mystère autour de la disparition de Lina reste entier. L’adolescente de 15 ans a été vue pour la dernière fois le 23 septembre dernier alors qu’elle se rendait à la gare de Saint-Blaise-la-Roche, dans le Bas-Rhin. Ce jour-là, elle avait prévu de rejoindre son petit ami Tao à Strasbourg. Mais la lycéenne n’est jamais montée dans le train ni arrivée à destination. Les vastes recherches pour la retrouver n’ont malheureusement pas abouti. Depuis, les enquêteurs travaillent sans relâche de manière à résoudre cette triste affaire.

La mère de la disparue s’engage dans une guerre contre les fake news

La mère de la disparue s’est lancée dans une guerre sans merci contre les fake news et autres fausses rumeurs. Deux mois et demi après la disparition de Lina dans le Bas-Rhin, un épais brouillard entoure toujours cette affaire. La jeune fille de 15 ans a mystérieusement disparu le samedi 23 septembre, vers 11h20, alors qu’elle se rendait à pied à la gare de Saint-Blaise-la-Roche pour rejoindre son petit ami Tao. L’élément le plus tangible reste le fait que la jeune fille, connue pour être une adolescente sans histoire, soit montée dans la voiture d’une personne alors qu’elle marchait le long de la D350. Peu de temps après, son téléphone n’a plus émis.

Ce mercredi, alors que l’enquête piétine, l’avocat de la mère de Lina, Me Matthieu Airoldi, a annoncé à BFM Alsace que celle-ci avait déposé plainte. En effet, alors que les rumeurs les plus folles ont circulé, la mère de Lina a pris des positions très claires contre les fake news. Des paroles à l’acte, elle a décidé de déposer plainte contre un Youtubeur, Samir TPMY, qui aurait soutenu la thèse selon laquelle la mère de Lina avait une liaison avec le petit ami de sa fille, Tao. La mère de Lina a ainsi déposé plainte pour diffamation.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *