Evacuation d’un squat à Briançon : le désastre laissé derrière

Evacuation d’un squat à Briançon : le bâtiment saccagé

Le 13 décembre dernier, un squat occupé par des migrants et des militants d’ultra-gauche à Briançon a été évacué, laissant derrière lui un bâtiment dans un état de saccage considérable. Les propriétaires, Alia et Fadel Faraj, ont pu retourner sur les lieux une semaine après l’évacuation pour constater les dégâts. Portes arrachées, murs tagués, matériel médical saccagé et déchets accumulés, le couple est consterné par l’ampleur des dommages.

Publicités

Le couple, qui continuait de rembourser un emprunt de 6000 euros par mois pour la clinique pédiatrique, craint également l’absence de prise en charge par l’assurance pour les dégâts. Les dégâts matériels sont considérables et les travaux pour restaurer le bâtiment s’annoncent longs et coûteux. Le propriétaire exprime son désarroi face à cette situation qui a réduit à néant des années de travail et d’investissement.

La recherche d’entreprises pour rétablir le réseau électrique arraché et l’évacuation de sept bennes de déchets font partie des tâches auxquelles le couple est confronté. Face à cette montagne de déchets, les propriétaires cherchent désespérément de l’aide pour redonner vie à la clinique des Jeunes Pousses.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *