Des adolescents condamnés pour leur rôle dans l’assassinat du professeur Samuel Paty en 2020 ont reçu des peines de prison aménagées, avec du sursis, pour avoir donné des informations ayant aidé le terroriste. Le tribunal a reconnu leur culpabilité tout en prenant en compte la gravité des faits et leur évolution, mais aussi leur jeune âge au moment des faits. La condamnation inclut des actes tels que la surveillance de l’école et la désignation de l’enseignant à l’assaillant en échange d’une rémunération. Cette affaire a profondément bouleversé la France et au-delà.

Six adolescents ont été condamnés pour leur implication dans l’assassinat du professeur Samuel Paty en 2020. Jugés pour leur rôle dans cet acte terroriste, ils faisaient face à des peines pouvant aller jusqu’à deux ans et demi de prison. Le tribunal pour enfant de Paris a finalement prononcé des peines de prison aménagées, avec du sursis, pour ces jeunes accusés d’avoir donné ou partagé des informations ayant aidé le terroriste. La culpabilité des prévenus a été reconnue par le tribunal, qui a pris en compte la gravité des faits, leur personnalité et leur évolution. Les adolescents, âgés de 13 à 15 ans au moment des faits, ont été jugés pour des actes tels que la surveillance des abords de l’établissement scolaire et la désignation de Samuel Paty à l’assaillant, en échange d’une rémunération. Une jeune fille a également été condamnée pour dénonciation calomnieuse, après avoir répandu un mensonge sur l’enseignant. Ces condamnations interviennent dans un contexte où la France était profondément émue par cet assassinat tragique, qui a envoyé des ondes de choc à travers le pays et à l’étranger.

Publicités

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *