L’OMS réclame un cessez-le-feu dans la bande de Gaza, où la situation sanitaire est « au-delà de l’imaginable »

La situation dans la bande de Gaza devient de plus en plus critique, avec le système de santé dans un état lamentable, avertit l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Alors que la violence continue de sévir dans la région, l’OMS a appelé à un cessez-le-feu immédiat pour permettre l’acheminement de fournitures médicales indispensables et l’évacuation des patients.

Publicités

Actuellement, seuls quatorze hôpitaux sur trente-six fonctionnent encore, offrant des soins rudimentaires tandis que la majorité de la population souffre d’une pénurie critique d’eau, avec seulement un à deux litres d’eau fraîche par jour pour tous les usages. Les conditions de vie deviennent de plus en plus désespérées, avec des habitants qui en sont réduits à couper les poteaux téléphoniques pour se chauffer ou cuisiner.

Le porte-parole de l’OMS a souligné l’urgence de la situation, faisant part de l’annulation d’une mission d’acheminement de fournitures médicales en raison des hostilités en cours. Il a également mis en garde contre l’effondrement imminent de la civilisation à Gaza si des mesures immédiates ne sont pas prises.

Pendant ce temps, à l’Assemblée nationale, des familles d’otages israéliens en captivité à Gaza ont lancé un appel émouvant à l’aide internationale. Ils ont partagé leurs histoires poignantes et désespérées, implorant la libération de leurs proches retenus en otage par le Hamas.

La tragédie humaine qui se déroule à Gaza, accentuée par la détérioration rapide des conditions sanitaires, souligne l’urgence d’une action immédiate pour parvenir à un cessez-le-feu et à une aide humanitaire indispensable pour les populations civiles innocentes prises au piège de la violence insensée.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *