Controverse politique autour du ministre de l’Intérieur français Gérald Darmanin

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, est actuellement au centre d’une controverse politique suite à des allégations de « marchandage » de votes de députés en faveur de son texte sur l’immigration. La cheffe des députés LFI, Mathilde Panot, a saisi la justice dénonçant des faits pouvant s’apparenter à de la corruption d’élus par le ministre de l’Intérieur. Ces allégations font suite à des révélations selon lesquelles le cabinet de Darmanin aurait tenté de convaincre des députés de droite en leur promettant des avantages tels que des brigades de gendarmerie en échange de leur vote en faveur du texte.

Publicités

Suite au vote de rejet de son projet de loi immigration, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, se retrouve au cœur d’un scandale politique. Des accusations de marchandage de votes émanant de plusieurs députés ont été portées à son encontre. Les députés de plusieurs partis d’opposition, dont la France insoumise et les écologistes, ont dénoncé ces pratiques, qualifiant les méthodes du ministre de « crapuleuses » et faisant appel à une commission d’enquête parlementaire pour faire toute la lumière sur cette affaire.

Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, est confronté à des accusations de « marchandage » de votes de députés en faveur de son projet de loi sur l’immigration. La cheffe des députés LFI, Mathilde Panot, a saisi la justice sur des faits pouvant s’apparenter à de la corruption d’élus par le ministre. Darmanin a répliqué en annonçant qu’il porterait plainte pour diffamation et dénonciation calomnieuse, tandis que son entourage a qualifié les accusations de calomnieuses.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *