Charlie Hebdo condamné pour diffamation

Charlie Hebdo condamné pour diffamation envers une école musulmane

Le célèbre journal satirique Charlie Hebdo a été condamné ce jeudi au tribunal de Valence pour un article associant une école musulmane aux Frères musulmans. L’hebdomadaire satirique a été condamné à 3000 euros d’amende avec sursis et devra aussi verser 3000 euros de dommages et intérêts à l’association Valeurs et réussite, qui gère l’école hors contrat à Valence.

Publicités

Publié en juillet 2022, l’article évoquait des liens entre Valeurs et réussite et la confrérie islamiste des Frères musulmans. Il avait créé la polémique et mené, selon l’association, à l’annulation en octobre 2022 de la vente d’un terrain de 8400 m2, pourtant votée par la ville en juin, après une intervention de la préfecture. Charlie Hebdo a annoncé qu’il ferait appel du jugement, regrettant une « décision décevante ».

L’école musulmane contestait un article paru en juillet 2022 dans lequel l’hebdomadaire affirmait que la structure entretenait des liens avec l’organisation radicale des Frères musulmans. La défense de Charlie Hebdo reposait, entre autres, sur la jurisprudence du tribunal correctionnel de Paris en 2019, mais le journal a écopé d’une amende avec sursis et de dommages et intérêts à verser à l’association.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *