Bourges désignée capitale européenne de la culture pour 2028

Bourges a été désignée capitale européenne de la culture pour l’année 2028, une victoire qui a suscité des réactions mitigées de la part des autres villes en compétition. Rouen, qui était également en lice pour ce titre convoité, a exprimé sa déception face à cette annonce. Malgré ce revers, le maire de Rouen a souligné la qualité des projets présentés et appelé à conserver un esprit fair-play. Bourges a été choisie parmi quatre villes françaises, dont Montpellier, Clermont-Ferrand et Rouen, pour devenir la capitale européenne de la culture en 2028, partageant ce titre avec České Budějovice en République tchèque et Skopje en Macédoine du Nord. La ville, connue pour sa première maison de la culture en France, a défendu dans son dossier une approche « à taille humaine » mettant l’accent sur la création d’une Cité européenne des artistes et des auteurs.

Publicités

La désignation de Bourges comme capitale européenne de la culture pour l’année 2028 a été accueillie avec enthousiasme par les acteurs locaux. Le maire de Bourges, Yann Galut, a exprimé sa fierté et son ambition de créer une Cité européenne des artistes et des auteurs, tandis que la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, a salué le choix d’une ville de taille moyenne qui mise sur la culture pour son développement. Cette nomination représente une opportunité pour Bourges de rayonner sur la scène européenne et d’attirer de nouvelles opportunités économiques et touristiques. La ville a déjà commencé à envisager les retombées positives de ce titre prestigieux, tout en soulignant l’importance de préserver une dynamique culturelle d’ampleur européenne.

La nouvelle de la désignation de Bourges comme capitale européenne de la culture en 2028 a également suscité des réactions chez les concurrents déçus, tels que Clermont-Ferrand. Le maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, a exprimé sa déception tout en saluant le message envoyé aux territoires de villes moyennes par le choix de Bourges. Malgré cette déception, il a souligné la qualité des dossiers présentés par toutes les villes en lice et a exprimé sa conviction que les quatre candidatures auraient pu être retenues. Cette décision encourageante a également été perçue comme un signe positif pour la dynamique culturelle du territoire.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *