Violente interpellation de policiers à Paris: enquête ouverte

Violente interpellation de policiers à Paris : une enquête administrative ouverte

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux par l’association d’aide aux exilés Utopia 56 montre une interpellation violente de deux policiers sur un homme à Paris. Sur cette vidéo, filmée dimanche 17 décembre dans le IVe arrondissement, deux policiers de la brigade de répression de l’action violente motorisée (Brav-M) tentent d’immobiliser un individu. Ce dernier reçoit un coup de pied avant d’être violemment projeté au sol par l’un des agents. Ces faits ont eu lieu après l’expulsion sommaire de 200 adolescents isolés et sans-abris d’un petit bout de trottoir.

Publicités

Cette expulsion violente a été documentée par l’association Utopia 56, qui affirme que les jeunes exilés étaient regroupés depuis un mois et demi avec des tentes et des couvertures au niveau du pont Marie. Sans avertissement, des policiers sont intervenus pour disperser le campement. La préfecture de police a annoncé l’ouverture d’une enquête administrative pour que les policiers soient identifiés et les circonstances des faits établies. De son côté, l’association a saisi la Défenseur des droits, l’Inspection générale de la police nationale et le parquet de Paris pour dénoncer l’ensemble des faits qui se sont déroulés dimanche soir.

Des signalements et une réaction officielle

D’après les informations rapportées par un témoin contacté par les médias, les policiers ont empêché les jeunes de se regrouper et de rester au même endroit, avant que la scène violente ne se produise et soit partagée sur les réseaux sociaux. La préfecture de Paris a confirmé avoir reçu trois signalements de l’association Utopia 56, mais le parquet a indiqué attendre « attentivement » ces signalements. La préfecture a également fait savoir qu’une enquête administrative serait lancée pour établir les circonstances de l’interpellation violente et identifier les policiers impliqués dans cette affaire. La réaction officielle des autorités a été de demander l’ouverture de cette enquête afin de faire la lumière sur cet incident.

La vidéo, diffusée par l’association Utopia 56 sur les réseaux sociaux, a suscité un tollé et a conduit à une demande d’enquête administrative de la part du préfet de police. Les images montrent deux policiers violenter un jeune homme dans les rues de Paris durant la soirée du dimanche 17 décembre, en marge de la dispersion d’un campement de réfugiés isolés. Les autorités ont réagi en annonçant l’ouverture d’une enquête administrative pour faire la lumière sur ces événements et identifier les responsables de cette interpellation violente. L’association a également saisi plusieurs instances pour dénoncer cette expulsion inopinée et ces violences policières.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *