Signature du contrat de plan Etat-région (CPER) : tensions et investissements historiques

Signature du contrat de plan Etat-région (CPER) : tensions et investissements historiques

La signature du volet mobilités du Contrat de plan Etat-région (CPER) 2023-2027 a été l’occasion d’une passe d’armes entre le ministre des Transports et la présidente du conseil régional d’Île-de-France. Avec un montant de 8,4 milliards d’euros négociés, dont 3,7 milliards de la région, cet accord est qualifié d’ambitieux et de historique en termes d’investissements pour les transports.

Publicités

S’ensuit un détail de la répartition des 8,4 milliards d’euros, avec une mise en avant de la contribution de la région d’Île-de-France qui va au-delà de la parité financière avec l’Etat. La présidente de région a également annoncé un investissement de 4,3 milliards dans toutes les mobilités pour les cinq prochaines années, avec un accent sur le réseau vélo Île-de-France et le plan « route de demain », tout en soulignant ses souhaits d’aller plus loin que l’Etat dans certains domaines.

Par ailleurs, l’accent est mis sur les grands projets pour accélérer le bouclage de l’Île-de-France, avec notamment un budget conséquent alloué à la modernisation du réseau et à la finalisation du RER E jusqu’à Mantes-la-Jolie. La présidente a également évoqué des projets d’extensions de tramways, de bus à haut niveau de service, ainsi que des investissements pour la création de voies réservées aux bus et au covoiturage.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *