Professeurs en droit de retrait après un cours de français controversé dans un collège des Yvelines

Depuis lundi 11 décembre, les enseignants du collège Jacques-Cartier d’Issou, dans les Yvelines, ont cessé de faire classe. Ils exercent leur droit de retrait après un incident survenu lors d’un cours lorsqu’une professeure a montré une peinture de femmes nues. Lors d’un cours de français le 7 décembre dernier, la professeure incriminée a montré cette œuvre du XVIIe siècle, Diane et Actéon de Giuseppe Cesari, à des élèves d’une classe de sixième. Certains élèves se sont sentis offusqués et choqués et ont détourné les yeux.

Publicités

D’autres incidents ont suivi, mettant en lumière le malaise et le manque de moyens au sein de l’établissement. Lors d’une heure de vie de classe, certains adolescents se sont plaints que l’enseignante ait tenu des propos racistes et islamophobes, mais d’après le rectorat de Versailles, cette assertion est fausse. En outre, un parent d’élève a également envoyé un courriel au chef d’établissement, affirmant que son fils avait été empêché de s’exprimer pendant cette heure et qu’il allait porter plainte.

Cet incident survient trois ans après l’assassinat de Samuel Paty, pour avoir montré des caricatures de Mahomet. Ainsi, les enseignants ont décidé d’exercer leur droit de retrait, arguant d’un climat scolaire dégradé et d’une augmentation des cas de violence.

En réaction à ces événements, le ministre de l’Éducation, Gabriel Attal, a annoncé une procédure disciplinaire à l’encontre des élèves responsables de la situation. Il a également promis des renforts d’équipes de vie scolaire, ainsi que la mise en place d’une équipe académique « valeurs de la République » au collège Jacques-Cartier.

Cet incident met en lumière les tensions autour de l’enseignement de certaines œuvres ou sujets sensibles, ainsi que les difficultés auxquelles sont confrontés les enseignants dans un contexte scolaire dégradé.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *