Le maire de Bègles voile la Marianne en protestation

Le maire de Bègles voile la Marianne en signe de protestation contre la loi sur l’immigration

Le jeudi 21 décembre, le maire écologiste de Bègles a réalisé une action symbolique en recouvrant d’un voile noir le buste de Marianne à la mairie, accompagné de plusieurs élus. Il a justifié son geste en déclarant que « les valeurs de la République » étaient « endeuillées » par le vote de la loi sur l’immigration. Il a également affirmé que la ville de Bègles continuerait à être « une terre d’accueil » et a exprimé son refus de la « préférence nationale ».

Publicités

L’action du maire suscite des réactions contrastées

Cette action symbolique a suscité des réactions diverses, avec certains internautes critiquant le choix de recouvrir la statue de Marianne d’un voile, assimilant l’image à une burqa. D’autres ont reproché au maire de faire preuve de démagogie et ont souligné l’absence d’actions similaires lors d’attaques contre la République. Malgré ces critiques, Clément Rossignol Puech a maintenu sa position, affirmant que la statue resterait voilée jusqu’à ce que la loi sur l’immigration soit censurée par le Conseil constitutionnel.

Contestation de la loi sur l’immigration et réaction politique

Cette action fait suite à l’adoption de la loi sur l’immigration, qui a provoqué une crise politique et des réactions de contestation de la part de nombreux élus, notamment ceux de gauche. La loi prévoit des mesures concernant l’aide personnalisée au logement pour les étrangers, suscitant des critiques notamment sur le principe d’égalité. Le maire de Bègles a ainsi joint sa voix à celles de nombreux autres élus en exprimant son opposition à cette loi à travers un geste symbolique fort.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *