La banalisation de la consommation d’alcool chez les mineurs: un danger en hausse

La banalisation de la consommation d’alcool chez les mineurs

Dans un récent sondage OpinionWay commandé par la Ligue contre le cancer, il est apparu que 70% des Français considèrent « acceptable » de faire goûter de l’alcool à des mineurs pendant les fêtes. Cette tendance à la banalisation de la consommation d’alcool chez les jeunes inquiète de nombreux spécialistes qui mettent en garde contre les dangers de cette pratique au sein du cercle familial. En effet, selon l’enquête, 42% des parents estiment qu’il n’y a aucun problème pour que leur enfant de moins de 18 ans boive de l’alcool pendant les fêtes.

Publicités

L’avis des spécialistes sur la banalisation de la consommation d’alcool

Les chiffres alarmants révélés par ce sondage ont suscité de vives réactions de la part de spécialistes. Pour Yana Dimitrova de La ligue contre le cancer, il est inquiétant de constater que 30% des jeunes de 17 ans consomment de l’alcool en présence de leurs parents. De plus, le docteur Pierre Cano de l’association Addictions France souligne que l’alcool est la deuxième drogue légale en France et qu’il est responsable de nombreuses morts chaque année. Ainsi, encourager la consommation d’alcool chez les jeunes est une lourde responsabilité pour les parents.

Les risques liés à la consommation précoce d’alcool chez les mineurs

Les spécialistes mettent en garde contre les risques d’addiction et les conséquences néfastes sur la santé liés à la consommation précoce d’alcool chez les jeunes. Selon l’addictologue Michaël Bazin, l’exposition précoce à l’alcool augmente le risque de complications, addictives ou non. De plus, il est souligné que le cerveau des adolescents n’est pas encore mature et se trouve donc particulièrement vulnérable aux effets de l’alcool, ce qui renforce l’importance de retarder au maximum la première rencontre avec cette substance.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *