Fête des Lumières à Lyon : Des commerçants déçus et en colère

La Fête des Lumières édition 2023 a été lancée ce jeudi soir à Lyon, mais pour certains commerçants, c’était plutôt une douche froide. En effet, certains quartiers de la presqu’île de Lyon sont fermés à la circulation et aux piétons lors des quatre soirs de la Fête des Lumières 2023. Pour les commerçants installés dans ces rues du périmètre de sécurité, c’est un sentiment d’injustice et de colère qui prédomine.

Publicités

Ana Carolina, gérante d’une boutique rue Romarin, avait tout mis en œuvre pour être prête à accueillir les nombreux touristes de passage dans le quartier pour vendre ses bijoux qu’elle fait mains. Cependant, les services de sécurité de la Fête des Lumières ont installé des barrières pour interdire tout passage sur cette portion de rue de quelques mètres où se situe son commerce. Une situation qui l’a bouleversée, au point de pleurer toute la soirée, craignant pour la survie de son affaire si une telle mesure devait se reproduire l’an prochain.

Le sort des commerçants de la rue Puits-Gaillot est similaire, avec des réactions de colère et d’incompréhension. Certains commerçants de la rue expriment leur désarroi, regrettant notamment de ne pas avoir été prévenus à l’avance de ces mesures.

De leur côté, les restaurateurs ont également fait part de leur mécontentement, soulignant le manque à gagner occasionné par la fermeture de leur rue pendant les festivités. Certains, comme le responsable du restaurant Diwan, déplorent cette situation récurrente et expriment leur résignation face à cette réalité.

Cette édition de la Fête des Lumières a également déçu certains visiteurs, qui ont regretté le manque d’animations et d’effets lumineux lors du lancement de l’événement. De plus, l’œuvre projetée sur la mairie a divisé les avis, certains regrettant le recours à l’intelligence artificielle.

Avec ces réactions contrastées, il est évident que la Fête des Lumières 2023 à Lyon a suscité autant de déception que d’enthousiasme, tant du côté des commerçants que des visiteurs.

Cette situation soulève des questions sur l’impact des mesures de sécurité prises lors de la Fête des Lumières sur l’activité commerciale locale, ainsi que sur l’organisation et la programmation de l’événement.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *