Des bonbons au CBD provoquent des malaises lors d’un dîner de Noël à Paris

Des bonbons au CBD font des victimes lors d’un dîner de Noël à Paris

Une soirée entre amis qui s’annonce festive tourne au cauchemar après la dégustation de bonbons au CBD lors d’un dîner de Noël à Paris. Les convives, achetant à un « Secret Santa », ont consommé des gummies offerts par l’une des invités, pensant qu’il ne s’agissait que de bonbons inoffensifs. Cependant, ces gummies contenaient non seulement du CBD, mais aussi du H4CBD, un cannabinoïde de synthèse associé à du THC, contrairement à ce qui était indiqué sur l’emballage, et ont provoqué des effets inquiétants allant jusqu’à des convulsions et des hallucinations. Les personnes ont dû être hospitalisées, et une enquête est en cours pour comprendre comment un produit en vente libre peut provoquer de tels effets.

Publicités

Des bonbons au THC et au H4CBD provoquent des malaises lors d’une soirée à Paris

Un groupe d’amis à Paris a été admis aux urgences après avoir consommé des bonbons au THC et au H4CBD lors d’un dîner de Noël. Les convives ont ressenti des symptômes violents tels que la paranoïa, des convulsions et des vomissements après avoir ingéré ces bonbons. Les gommes, achetées dans une boutique spécialisée, ont provoqué une série de malaises et d’hospitalisations inattendus. Une analyse en laboratoire a confirmé la présence de THC et de H4CBD dans les bonbons, dépassant largement les dosages légaux. Les amis envisagent désormais de porter plainte pour alerter sur la dangerosité de tels produits en apparence anodins.

Des bonbons au THC gâchent la fête de Noël aux États-Unis

Les fêtes de Noël sont également perturbées aux États-Unis par des bonbons au THC et au H4CBD, provoquant l’hospitalisation de nombreux enfants. Ces produits à base de cannabinoïdes dérivés du chanvre, pourtant destinés aux adultes, attirent les mineurs à cause de leur emballage coloré et de leur apparence alléchante. La popularité croissante du chanvre a entraîné une augmentation des hospitalisations et des problèmes de santé liés à la consommation de ces produits, mettant en lumière la nécessité de réglementations plus strictes pour protéger la santé publique.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *