Série de problèmes pour un atterrissage à Bombay

Atterrisage à Bombay

Après quatre jours d’atermoiements administratifs et judiciaires, un avion transportant 276 passagers indiens a atterri à Bombay, en Inde, évitant les questions des journalistes au moment de leur sortie du terminal. Deux autres passagers, qui avaient été placés en garde à vue, ont été libérés sous le statut de témoins assistés et font l’objet d’Obligations de Quitter le Territoire Français (OQTF). Vingt-cinq autres passagers restent en France après avoir formulé une demande d’asile.

Publicités

Soupçons de traite d’êtres humains

L’Airbus A340 de la compagnie roumaine Legend Airlines avait été immobilisé à l’aéroport de Vatry en raison de soupçons de traite d’êtres humains. Une information judiciaire pour aide à l’entrée et au séjour irrégulier d’étrangers sur le territoire en bande organisée avait été ouverte par les autorités françaises. Cependant, la qualification de traite des êtres humains en bande organisée n’a pas été retenue, car les passagers sont apparemment montés volontairement dans l’avion.

Problèmes d’exiguïté et de mauvaises conditions de vie

Les passagers, hommes, femmes et enfants, ont été confinés dans le hall d’accueil de l’aéroport, transformé en zone d’attente pour étrangers, pendant plusieurs jours. Malgré la mise en place de lits individuels, de toilettes et de douches, des problèmes d’exiguïté et de mauvaises conditions de vie ont été signalés par les autorités et les avocats des passagers. La légalité de la procédure de maintien des passagers dans cet espace a été remise en cause par la justice.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *