Des mesures pour aider les familles en difficulté

La ministre des Solidarités et des Familles a annoncé la mise en place de plusieurs mesures visant à soutenir les parents en difficulté. Parmi ces mesures, la création d’une commission scientifique pour relever les défis de la parentalité d’aujourd’hui, dirigée par le pédopsychiatre Serge Hefez et la spécialiste de la jeunesse Hélène Roques. Cette commission aura pour mission de proposer des solutions concrètes pour aider les parents confrontés au mal-être de leurs enfants et aux nouveaux risques auxquels ils sont exposés.

Publicités

Parallèlement, des travaux d’intérêt général seront imposés aux parents défaillants, tandis qu’une contribution financière sera demandée aux parents d’enfants coupables de dégradations. En outre, des amendes seront infligées aux parents qui ne se présenteront pas aux audiences concernant leurs enfants.

La ministre a également annoncé un « tour de France de la parentalité », avec pour objectif de sensibiliser l’opinion publique à l’importance de la responsabilité des parents dans l’éducation de leurs enfants. Aurore Bergé a souligné la nécessité de restaurer l’autorité parentale, tout en reconnaissant que les parents peuvent être dépassés face aux nouveaux risques tels que la sédentarité et l’utilisation croissante des écrans.

Enfin, des moyens supplémentaires seront déployés pour mieux accompagner et soutenir les parents, avec une augmentation de 30% des ressources allouées aux CAF, et la mise en place d’un futur congé familial plus souple et mieux rémunéré.

Ces annonces interviennent dans un contexte où la société se questionne sur la place des parents, en particulier des pères, dans l’éducation des enfants. Aurore Bergé a clairement affirmé la nécessité de prendre en compte la responsabilité parentale et de soutenir les familles en difficulté, sans les stigmatiser.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *