Une cyberattaque paralyse les stations-service iraniennes

Une cyberattaque paralyse les stations-service iraniennes

Le 18 décembre 2023, le ministre du pétrole iranien, Javad Owji, a annoncé qu’une importante cyberattaque avait perturbé la distribution de carburant dans les stations-service du pays, touchant environ 60 % des établissements. A Téhéran, plusieurs stations-service étaient fermées, laissant des voitures en attente et des unités de police postées à leurs entrées. Le vice-ministre du pétrole a précisé que le problème avait affecté les lecteurs de cartes, provoquant une perturbation majeure dans l’approvisionnement en carburant pour les automobilistes.

Publicités

Un groupe d’« hacktivistes » se faisant appeler « Predatory Sparrow » a revendiqué la cyberattaque, affirmant agir en réponse aux agressions de la République islamique et de ses alliés dans la région. Ce groupe, actif depuis 2021, avait déjà ciblé des infrastructures ferroviaires, le système de paiement des stations-service et même des usines de l’industrie sidérurgique iranienne. Les autorités iraniennes ont rapidement accusé Israël d’être à l’origine de ces attaques, bien que la sophistication des attaques laisse penser que le groupe pourrait être affilié à un acteur étatique.

En réaction, le ministre iranien du pétrole a accusé les Etats-Unis et Israël d’avoir orchestré cette cyberattaque, dénonçant une conspiration visant à causer des problèmes aux gens. Cette attaque survient dans un contexte de tensions accrues, notamment en lien avec le conflit entre Israël et le Hamas, ainsi que les tirs quasi quotidiens effectués par le Hezbollah libanais à la frontière entre Israël et le Liban.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *