La condamnation en appel d’un ancien fonctionnaire iranien à Stockholm

La condamnation en appel d’un ancien fonctionnaire iranien à Stockholm

Une cour d’appel de Stockholm a confirmé, ce mardi, la condamnation à perpétuité d’un ancien fonctionnaire iranien, Hamid Noury, pour son rôle dans des exécutions de masse de prisonniers ordonnées par Téhéran en 1988. La cour d’appel « confirme le jugement de première instance (…) dans des proportions significatives », qui avait condamné Noury à la perpétuité « pour de graves violations du droit humanitaire international et pour meurtres », selon un communiqué.

Publicités

Les preuves et témoignages accablants présentés lors du procès, devant les tribunaux de première instance et d’appel, nécessitent que le gouvernement et la justice suédoises engagent des poursuites judiciaires contre Ebrahim Raïssi dans la poursuite du procès en cours. C’est le meilleur moyen de faire face aux prises d’otages et au chantage du régime. Au cours des quatre dernières années, les campagnes juridiques, politiques et les révélations de la Résistance ainsi que les décisions des tribunaux de première instance et d’appel ont brisé la conspiration du ministère du Renseignement du régime des mollahs et de ses mercenaires contre les inébranlables Moudjahidine du peuple.

La fatwa de Khomeini pour l’exécution massive de tous les Moudjahidines du peuple fidèles à leur position reste un critère du comportement actuel du régime contre l’OMPI et la Résistance. L’exécution de membres et de militants de l’OMPI, les opérations terroristes contre la Résistance à l’extérieur du pays et les efforts visant à les détruire physiquement et à les diaboliser font tous partie des efforts du régime pour mettre en œuvre cette fatwa et sont toujours à la tête de liste de ses priorités.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *