Tragédie en Guyane: Chavirement d’une pirogue taxi fait quatre victimes

Tragédie en Guyane : le chavirement d’une pirogue taxi fait quatre victimes

Un drame a frappé la Guyane ce week-end avec le chavirement d’une pirogue taxi transportant une vingtaine de personnes, reliant Maripasoula à Saint-Laurent-du-Maroni. L’embarcation a chaviré au niveau du saut Poli Goudou, connu pour sa dangerosité, et bien que tous les passagers aient réussi à rejoindre la rive, quatre enfants sont malheureusement portés disparus. Les corps des trois premiers ont été retrouvés dès le lendemain et une enquête pour homicides involontaires a été ouverte par le parquet.

Publicités

Les victimes, quatre frères et sœurs de la même fratrie, ont été retrouvées du côté surinamais, entraînant un choc immense pour leur famille originaire de Maripasoula. Ce drame soulève également des questions sur la sécurité des transports fluviaux en Guyane, le fleuve Maroni étant officiellement non-navigable mais souvent emprunté faute d’autres solutions. Le président de la Collectivité Territoriale a promis d’évoquer la réglementation des piroguiers lors de la venue de la Première ministre en fin de semaine.

La pirogue, opérée par un piroguier taxi « clandestin », ne disposait d’aucun gilet de sauvetage pour ses passagers, soulevant des préoccupations sur les mesures de sécurité en vigueur. Ce tragique événement met en lumière les dangers encourus dans cette région isolée de la Guyane, où l’enclavement est un facteur aggravant des risques encourus.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *