Explosion mortelle dans une usine de traitement de nickel en Indonésie

Une explosion dans une usine de traitement de nickel fait 18 morts en Indonésie

Le bilan de l’explosion survenue dimanche dans une usine chinoise de traitement de nickel, en Indonésie, s’est alourdi à 18 morts, selon un responsable de police mardi 26 décembre. L’accident s’est produit dans une usine de la compagnie Indonesia Tsingshan Stainless Steel (ITSS) dans le parc industriel de Morowali, sur l’île de Sulawesi, à environ 1 800 kilomètres à vol d’oiseau de la capitale, Jakarta. Les brûlures recouvraient plus de 70 % du corps de la plupart des victimes décédées, a-t-il poursuivi, en ajoutant que huit d’entre elles étaient de nationalité étrangère.

Publicités

La Chine a fortement investi dans des usines sur place, et les conditions de travail et de sécurité y sont souvent décriées. ITSS est une filiale du numéro un mondial du nickel, le groupe chinois Tsingshan Holding Group, qui contrôle également le parc de Morowali. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’explosion s’est produite durant des travaux de réparation d’un haut-fourneau. Un liquide inflammable s’est embrasé, et l’incendie s’est propagé à des réservoirs d’oxygène, qui ont explosé.

En janvier, deux travailleurs, dont un citoyen chinois, avaient été tués dans une usine de fusion de nickel située dans le même complexe industriel pendant une émeute déclenchée à cause des conditions salariales et de la sécurité au travail. En juin, un accident survenu dans cette usine avait fait un mort et six blessés. L’Indonésie, premier producteur mondial de nickel, tente d’attirer les investissements des fabricants de véhicules électriques mais plusieurs accidents mortels se sont produits dans le secteur ces dernières années.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *