Opération en bande de Gaza : Deux soldats israéliens blessés lors d’une tentative de libération d’otages

Deux soldats des forces spéciales ont été grièvement blessés lors d’une opération visant à secourir des otages détenus par le Hamas dans la bande de Gaza, selon un communiqué de l’armée israélienne. L’opération n’a pas permis de sauver les otages, mais a conduit à des affrontements violents et à la mort présumée d’un otage israélien, selon les déclarations du Hamas.

Publicités

Les combats ont repris durement à Gaza ces derniers jours, avec des opérations de l’armée israélienne visant à libérer les otages et à détruire le Hamas, le mouvement terroriste qui détient toujours 138 captifs depuis un raid meurtrier du 7 octobre. Malgré la trêve achevée le 1er décembre, l’armée israélienne a étendu ses opérations au sud-est de l’enclave palestinienne, soupçonnée d’abriter des commandants du Hamas.

L’opération de libération d’otages a été menée par les forces spéciales israéliennes dans la bande de Gaza, mais a échoué à sauver les captifs. Selon le Hamas, un otage, identifié comme étant le soldat israélien Sa’ar Baroukh, a été tué lors de l’assaut. Le mouvement a diffusé une vidéo présentant des traces de sang, des armes et de l’équipement israélien qu’il affirme avoir récupérés lors de l’incident.

Tsahal a reconnu l’échec de l’opération et la gravité des blessures subies par les soldats. L’armée israélienne demeure déterminée à utiliser des tactiques stratégiques et du renseignement en collaboration avec les agences de sécurité pour assurer la libération des otages et obtenir des informations à leur sujet.

Au total, 138 otages sont toujours retenus à Gaza, selon le gouvernement israélien, après la libération fin novembre de 105 personnes enlevées, dans le cadre d’une trêve de sept jours où 80 d’entre elles ont été échangées contre 240 prisonniers palestiniens détenus par Israël.

Les autorités israéliennes ont mis en garde contre des opérations de désinformation sur la mort des otages, affirmant qu’elles visent à déstabiliser le moral des Israéliens. L’armée israélienne a également prévenu contre la diffusion d’informations non vérifiées susceptibles d’alimenter des stratégies de terrorisme psychologique mises en place par le Hamas.

La situation demeure tendue en bande de Gaza, avec des affrontements meurtriers et des tentatives de libération d’otages qui soulignent la violence persistante dans la région.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *