La guerre à Gaza : le président palestinien Mahmoud Abbas appelle à une conférence internationale pour mettre fin au conflit

Le président palestinien Mahmoud Abbas a appelé à une conférence internationale pour mettre fin à la guerre à Gaza et trouver une solution politique durable afin de créer un État palestinien. En effet, le conflit entre Israël et les Palestiniens a atteint un niveau alarmant, nécessitant des garanties internationales. M. Abbas a également réitéré son soutien à une résistance pacifique et des négociations sous l’égide internationale pour mettre fin à l’occupation de longue date.

Publicités

Dans le même temps, Israël intensifie ses frappes sur Gaza, avec un bilan humain déplorable. Depuis le début de la guerre, plus de 17 000 Palestiniens ont été tués, 46 000 ont été blessés, et environ 1,9 million de personnes ont été contraintes de se déplacer, la moitié d’entre elles cherchant refuge près du centre de Gaza ou à la frontière égyptienne.

La situation est d’autant plus préoccupante que les forces israéliennes ont intensifié leurs attaques dans toute la Cisjordanie occupée au cours de l’année écoulée, tandis que des colons ont multiplié les actes de violence contre les villes palestiniennes. Dans ce contexte, M. Abbas a clairement indiqué sa volonté de relancer l’Autorité palestinienne affaiblie, de mettre en œuvre des réformes attendues depuis longtemps et d’organiser des élections présidentielles et législatives.

Parallèlement, il a appelé à une conférence internationale et a réclamé des garanties internationales pour parvenir à une solution protégée par les puissances mondiales, menant ainsi à la création d’un État palestinien souverain dans la bande de Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Cette déclaration intervient alors qu’Israël poursuit sa campagne visant à éliminer le Hamas, mouvement qui dirige la bande de Gaza.

Il est à souligner qu’Israël a lancé cette campagne suite à une attaque sans précédent perpétrée par des commandos du Hamas ayant entraîné de nombreuses pertes humaines du côté israélien.

Alors que la situation continue de se détériorer, l’appel de Mahmoud Abbas à une conférence internationale représente une lueur d’espoir dans un contexte de violences et de souffrances extrêmes pour les populations civiles.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *