Enquête ouverte suite à des propos racistes d’un policier en Guyane

Une enquête administrative ouverte suite à des propos racistes d’un policier en Guyane

Les réseaux sociaux ont récemment été le théâtre de la diffusion d’une vidéo montrant un policier en intervention à l’îlet Malouin, un quartier de Cayenne, proférant des propos jugés racistes. Dans cette vidéo, le policier déclare que sa famille est en Guyane depuis 200 ans et affirme que « on est arrivé dans le même bateau, mais pas au même étage ». Ces propos ont suscité une vague d’indignation et ont conduit le préfet de Guyane à demander l’ouverture d’une enquête administrative visant ce policier.

Publicités

Le soutien des associations et les réactions politiques

Face à cette affaire, l’association Trop Violans a apporté son soutien à la famille Yoma, victime des altercations avec les fonctionnaires de la Brigade anti-criminalité. La famille Yoma a déposé des plaintes qui n’ont pas été enregistrées par les mêmes fonctionnaires mis en cause, ce qui soulève des questions sur l’impartialité des forces de l’ordre. La seule réaction politique notable jusqu’à présent est celle du Mouvement de Décolonisation et d’Emancipation Sociale, qui a dénoncé un « racisme structurel » au sein de l’administration française en Guyane, et a réclamé des sanctions appropriées à l’encontre du policier incriminé.

La réaction du préfet et les attentes des habitants de l’îlet Malouin

Suite à l’incident, le préfet de Guyane a souligné que la police se doit d’incarner « l’exemplarité en tout temps et en tout lieu ». Une enquête administrative est en cours pour déterminer les responsabilités de chacun. Les habitants de l’îlet Malouin, quant à eux, déplorent les altercations et les propos racistes, et attendent des réponses concrètes quant aux suites à donner à cette affaire.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *