Decathlon accusé de continuer ses activités en Russie malgré la guerre en Ukraine

Decathlon accusé de poursuivre ses affaires en Russie malgré la guerre en Ukraine

Une enquête publiée par le média d’investigation Disclose révèle que le géant français d’articles de sport Decathlon aurait continué à livrer des vêtements au repreneur russe de ses magasins, en passant par une « société-écran » basée à Dubaï. Malgré les sanctions et l’exode de plusieurs sociétés étrangères suite à l’invasion russo-ukrainienne, Decathlon aurait maintenu ces pratiques, livrant notamment des produits pour plus de 11 millions d’euros, dans des magasins revendus à une société russe.

Publicités

Un montage opaque dévoilé par une enquête

Les produits auraient été acheminés du Bangladesh vers Dubaï, par le biais d’une société-écran, pour être finalement livrés aux magasins russes. Des documents internes et des témoignages recueillis par Disclose dévoilent l’existence de ce système opaque. Alors que la plupart des groupes occidentaux ont quitté la Russie après le début de la guerre en Ukraine, Decathlon a poursuivi ses activités discrètement, contournant les sanctions en vigueur.

Les démentis de Decathlon face aux accusations

La direction de Decathlon a réagi en affirmant que l’enseigne « n’opère aucun magasin en Fédération de Russie, n’emploie aucun salarié et ne détient aucune participation dans des entreprises en activité sur ce territoire ». Elle a également déclaré mettre tout en œuvre pour faire cesser la revente de produits en Russie achetés en Europe par des tiers. Face à ces allégations, Decathlon rejette la faute sur des « tiers », laissant planer le doute sur la véracité de ces déclarations.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *