Le Paris Saint-Germain se qualifie pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions

Dans un match attendu par tous les supporters, le Paris Saint-Germain a dû se contenter d’un match nul sur la pelouse de Dortmund hier soir. Même si la qualification est tout de même au bout grâce au succès parallèle de Milan à Newcastle, le PSG aurait pu viser encore mieux et ne pas attendre le match d’à côté pour régler son avenir. Une victoire parisienne aurait en effet réglé tout débat et permis au club de la capitale d’aborder le tirage au sort comme tête de série et beaucoup plus serein. Kolo Muani, l’attaquant du PSG, a pourtant eu de nombreuses occasions pour faire la différence durant le match, mais il n’a pas réussi à concrétiser. Même si le PSG s’est qualifié, l’équipe aurait pu faire mieux dans ce match crucial.

Publicités

À force de manquer le coche, Paris s’en est mordu les doigts quand Karim Adeyemi a ouvert le score pour le Borussia peu de temps après le retour des vestiaires. Déjà virtuellement éliminé depuis la 35e minute, au moment où Newcastle a mené 1-0 contre Milan, le club de la capitale devait alors marquer par deux fois pour s’en sortir. Les Parisiens ont finalement réussi à égaliser rapidement grâce à Warren Zaïre-Emery, mais n’ont pas réussi à prendre l’avantage au score. C’est seulement lorsqu’ils ont appris la nouvelle de l’égalisation de l’AC Milan à Newcastle qu’ils ont vu leur avenir s’éclaircir, évitant ainsi l’élimination de justesse.

Le Paris Saint-Germain disputera les huitièmes de finale de la Ligue des champions pour la 12e année consécutive et découvrira l’identité de son adversaire lundi, à midi, lors du tirage au sort. Il sera opposé à l’un de ces premiers de groupes entre le Bayern Munich, Arsenal, le Real Madrid, la Real Sociedad, l’Atlético de Madrid, Manchester City et le FC Barcelone. Cela promet des matchs passionnants à venir pour les supporters parisiens, qui espèrent voir leur équipe revenir à son meilleur niveau pour les prochaines étapes de la compétition.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *