L’Ukraine soutient le nouveau président argentin, Javier Milei

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a prévu de se rendre à Buenos Aires pour assister à l’investiture de Javier Milei, le président élu de l’Argentine. Milei, un outsider politique, a récemment remporté les élections présidentielles en promettant de déraciner l’establishment politique argentin. Zelensky a félicité Milei pour sa victoire et les deux dirigeants ont eu un entretien téléphonique, au cours duquel Milei a exprimé son soutien à l’Ukraine, ce qui a été apprécié par Zelensky.

Publicités

La Russie sera également représentée à la cérémonie d’investiture par son ambassadeur en Argentine, Dmitri Feoktistov. Le Kremlin a pris note des déclarations de Milei durant sa campagne électorale, mais a déclaré qu’il jugerait principalement ses actions après l’investiture. Le président russe Vladimir Poutine a également félicité Milei pour sa victoire, selon un communiqué du Kremlin.

D’autres dirigeants étrangers, tels que le roi d’Espagne Felipe, le Premier ministre hongrois Viktor Orban, le président paraguayen Santiago Pena, l’Uruguayen Luis Lacalle Pou, et le Chilien Gabriel Boric devraient également assister à cette cérémonie.

Cependant, à la veille de l’investiture de Milei, les défenseurs des droits des femmes s’inquiètent de l’avenir de la loi légalisant l’avortement en Argentine, adoptée en 2020 après une mobilisation sans précédent des femmes argentines. Milei, qui s’est présenté comme un pourfendeur de l’avortement, a déclaré son intention de modifier cette loi par le biais d’un plébiscite pour éviter un blocage au Congrès.

Le voyage de Volodymyr Zelensky à Buenos Aires soulève des questions sur la représentation de la France lors de cette investiture. Bien que l’Argentine ait envoyé une invitation officielle « au plus haut niveau » à la France, le gouvernement français a initialement décidé d’envoyer simplement son ambassadeur à Buenos Aires, Romain Nadal. Cependant, il a ensuite été décidé que le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Stanislas Guerini, se rendrait également à la cérémonie.

Le président français, Emmanuel Macron, entretient des relations amicales avec le président sortant, Alberto Fernandez. Le choix de la délégation française a donc suscité des commentaires, surtout que Milei a fait parvenir à Macron un maillot de l’équipe de football des Boca Juniors, avec en dédicace son slogan de campagne : « Vive la liberté bordel ! ».

L’élection de Milei en tant que nouveau président argentin est perçue comme une victoire des idées libérales, avec un programme axé sur la réduction de l’importance de l’Etat, la baisse des dépenses publiques et des impôts, ainsi que la primauté de l’initiative privée.

Cependant, il est important de souligner que malgré cette victoire électorale, Milei devra faire face à une opposition politique, administrative, et sociale importante pour réaliser ses réformes. La transformation que Milei propose pour l’Argentine s’annonce comme un défi de taille, nécessitant des efforts considérables pour faire avancer le pays sur la voie du changement.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *