Les États-Unis renforcent leur posture offensive en mer Rouge

Les États-Unis se préparent à riposter aux attaques des houthistes en mer Rouge

Les attaques répétées des houthistes yéménites contre la navigation commerciale en mer Rouge ont poussé les États-Unis à adopter une posture plus offensive. Suite à ces attaques, le porte-avions USS Dwight D. Eisenhower et son escadre ont été dépêchés vers le golfe d’Aden, au large des côtes du Yémen. Le Pentagone aurait également fourni à la Maison-Blanche plusieurs options militaires contre les houthistes et leurs bases d’attaque, en réponse à la déclassification de renseignements accusant l’Iran d’être impliqué dans la planification de ces opérations.

Publicités

La situation a eu un impact direct sur le commerce maritime mondial, avec certains armateurs évitant la mer Rouge pour le transit de leurs navires afin d’éviter les attaques des rebelles houthis du Yémen. Cependant, certaines compagnies, dont le transporteur français CMA CGM, ont annoncé le retour de certains de leurs bateaux en mer Rouge, une décision suivie par leur rival danois Maersk. Toutefois, des transporteurs comme Hapag-Lloyd et MSC ont confirmé que leurs navires continuent de passer par la pointe de l’Afrique via le Cap de Bonne-Espérance, cette route étant plus longue et coûteuse.

Les États-Unis, en collaboration avec d’autres pays, ont mis en place une force multinationale de protection maritime en mer Rouge, connue sous le nom d’opération « Prosperity Guardian ». Cependant, malgré les efforts pour assurer la sécurité du trafic maritime, les attaques des houthistes n’ont pas cessé, avec l’armée américaine abattant mardi plusieurs drones et missiles tirés par ces rebelles yéménites, sans faire état de dégâts ni de blessés.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *