Les attaques de navires marchands en mer Rouge perturbent le commerce international

Depuis le mois d’octobre, les attaques contre les navires marchands se sont multipliées en mer Rouge. Les rebelles houthis du Yémen soutenant le Hamas sont en cause dans ces attaques. Ces derniers ont revendiqué plusieurs attaques au moyen de missiles et de drones ciblant des navires circulant au large des côtes du Yémen et ayant des liens avec Israël. En réponse, plusieurs armateurs ont décidé de suspendre les traversées dans la mer Rouge, provoquant des répercussions sur le commerce international.

Publicités

En réponse à ces attaques, les navires de guerre américains, français et britanniques patrouillent dans la zone et ont abattu plusieurs missiles et drones. Ces attaques sont la conséquence directe de la guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza. Les attaques des houthis ont incité plusieurs armateurs, dont Maersk, Hapag-Lloyd, CMA-CGM et MSC, à suspendre la traversée de la mer Rouge par leurs porte-conteneurs. Ces suspensions ont des conséquences considérables sur le commerce international, avec des surcoûts et des retards affectant le secteur et la marche du commerce.

La situation inquiète la communauté internationale, avec des représentants politiques tels que le conseiller américain à la sécurité nationale Jake Sullivan et la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock exprimant leurs préoccupations. Ces attaques dans une zone stratégique pour le commerce mondial ont incité le Royaume-Uni à envoyer un navire de guerre dans le Golfe pour répondre aux préoccupations croissantes sur la sécurité des routes commerciales maritimes dans la zone.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *