Crise à Conakry : tensions suite au rationnement de carburant

Crise à Conakry: le rationnement de carburant provoque des tensions

Au lendemain de l’explosion dans le port de Conakry, le gouvernement guinéen avait ordonné la fermeture de toutes les stations services. Des stations qui ont pu rouvrir mercredi pour servir uniquement du gasoil, provoquant des mécontentements et des heurts dans plusieurs quartiers de la capitale. Ce samedi, l’essence était à son tour disponible et servie dans les stations.

Publicités

Des files de voitures attendent leur tour. La tension est même montée par endroits dans les stations services de Conakry. Un jeune diplômé sans emploi est taxi-moto depuis la fin de ses études universitaires en 2020. Après 9 heures d’attente, il se ronge les ongles et attend sur sa moto sans vraiment d’espoir d’obtenir un litre d’essence.

Somnolant à bord de son véhicule, un automobiliste désespère et s’interroge. Il est depuis 6h dans la file d’attente, fatigué et dégoûté par cette situation de rationnement de carburant. Il exprime sa crainte face à la gestion de cette crise et la tristesse pour son pays.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *