Attaques des Houtis au Yémen perturbent le commerce international

Attaques des Houtis au Yémen perturbent le commerce international

Depuis le 19 novembre, les rebelles Houtis du Yémen ont multiplié les attaques à l’encontre de navires qu’ils estiment liés à Israël en mer Rouge. Plus de 20 attaques ont été recensées, entraînant le déroutement d’au moins 55 navires de leur route initiale. En conséquence, le port israélien d’Ashdod a vu son activité fortement ralentie, affectant ainsi de nombreux secteurs de l’économie israélienne.

Publicités

Dans le port d’Ashdod, la situation est très préoccupante. Les grues sont à l’arrêt, les containers restent au sol, et le trafic habituel des camions a disparu. Cette crise en mer Rouge a conduit de nombreuses entreprises à accumuler des retards de livraison, perturbant ainsi l’approvisionnement de marchandises essentielles. Les conséquences économiques commencent à se faire sentir, avec des hausses des prix attendues dès le mois de janvier.

Face à ces attaques répétées, les États-Unis ont annoncé la création d’une coalition internationale pour assurer la liberté de navigation en mer Rouge, avec des discussions en cours sur la possibilité de frappes contre les rebelles Houtis au Yémen pour éliminer la menace. Cette situation met en lumière l’impact majeur des actions des Houtis sur le commerce international et soulève des enjeux géopolitiques majeurs pour la région.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *