Accord historique sur la migration et l’asile: réactions mitigées

Accord européen sur la migration et l’asile : les réactions

Après des années de discussion, un accord a été trouvé entre les eurodéputés et les représentants des États membres de l’Union européenne sur le nouveau Pacte sur la migration et l’asile. La commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson se réjouit de ce « moment historique », tandis que la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen parle d’un « accord historique ». La réforme prévoit notamment un contrôle renforcé des arrivées de migrants dans l’UE, des centres fermés près des frontières pour renvoyer plus rapidement les déboutés du droit d’asile, et un mécanisme de solidarité obligatoire entre pays membres au profit des États sous forte pression migratoire.

Publicités

De diverses réactions ont émergé suite à cet accord. L’Italie se félicite de ce « grand succès pour l’Europe et pour l’Italie », estimant qu’il permettra de mieux gérer les flux migratoires. La Grèce, également confrontée à une forte pression migratoire, salue cette réforme comme « une réponse européenne importante » à son propre effort pour mettre en place une politique migratoire à la fois juste et stricte.

Cependant, des organisations de défense des droits humains ainsi que des personnalités politiques expriment des critiques. Elles craignent que cet accord ne conduise à davantage de morts en mer et à une détérioration des valeurs européennes. La réforme devra désormais être formellement approuvée par le Conseil de l’UE et le Parlement européen avant sa mise en œuvre.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *