Une hausse record des saisies pénales en 2023

Une hausse significative des saisies pénales en 2023

En 2023, l’Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (AGRASC) a réalisé un exploit : les saisies pénales ont dépassé le milliard d’euros. Un chiffre inédit, symbolisant une montée en puissance significative de l’agence. Cette augmentation impressionnante, comparée aux 771 millions d’euros de 2022, s’explique notamment par une affaire majeure de fraude fiscale, où 461 millions d’euros de biens immobiliers ont été saisis.

Publicités

Les biens saisis comme stratégie efficace contre la criminalité

Les saisies pénales représentent une stratégie efficace de lutte contre la criminalité financière. Virginie Gentile, secrétaire générale et directrice par intérim de l’AGRASC, souligne que pour un trafiquant, perdre ses biens est souvent plus douloureux que la prison elle-même. Ces actions privent les criminels de leurs gains illicites, les touchant là où ça fait mal : au portefeuille. Les biens saisis ne restent pas inutilisés, mais souvent trouvent une seconde vie au service de la communauté.

Des drones, des voitures de luxe et des immeubles saisis et confisqués

En 2023, l’AGRASC a également remis à la police 142 drones confisqués, utilisés de manière illégale. Ces drones seront utilisés lors de manifestations, d’incendies ou d’accidents de la circulation. De plus, des voitures de luxe, des montres de luxe et des immeubles saisis ont été affectés aux forces de l’ordre ou transformés en logements sociaux. L’agence, en pleine expansion avec l’ouverture de nouvelles antennes régionales, continue ainsi sa lutte contre la criminalité financière en France.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *