Situation difficile pour le groupe de distribution Casino

Le ministre de l’Économie assure la préservation des emplois

Publicités

Durant une séance du Sénat, le ministre de l’Économie s’est exprimé sur la situation financière précaire du groupe de distribution Casino, affirmant son engagement à préserver un maximum d’emplois lors des offres de reprises de magasins et être attentif à l’emploi dans les centres logistiques et au siège à Saint-Étienne. Le groupe mobilise les inquiétudes des salariés qui s’opposent à un démantèlement face à la menace de disparition d’emplois, ce qui a conduit à l’organisation d’une manifestation dimanche prochain à Saint-Étienne.

Le groupe Casino, qui emploie 50 000 personnes en France, a signé un accord de restructuration de dette en juillet, prévoyant un futur changement d’actionnariat. Cependant, les performances commerciales du groupe n’ont pas beaucoup évolué et des révisions financières ont été réalisées. En conséquence, des conséquences néfastes sur l’emploi, notamment dans les sièges et la logistique, sont à craindre. De plus, les changements d’enseignes pourraient impacter les conditions de travail des salariés.

La perspective d’un changement d’actionnariat suscite des inquiétudes, notamment chez les salariés qui craignent une casse sociale majeure au sein du groupe. La mobilisation de l’intersyndicale traduit cette inquiétude, confirmant son opposition ferme au démantèlement de l’enseigne Casino.

Témoignage d’un actionnaire minoritaire

Xavier Kemlin, actionnaire minoritaire du groupe Casino et héritier du fondateur, a exprimé ses critiques envers la gestion actuelle du PDG Jean-Charles Naouri. Il a dénoncé les erreurs stratégiques commises depuis plusieurs années et a exprimé son mécontentement sur la situation financière catastrophique de l’entreprise. Selon lui, le PDG était au courant depuis longtemps de la trajectoire du groupe, mais a dissimulé la situation aux actionnaires, employés, autorités et tribunaux. Il a déposé plusieurs plaintes et attend que justice soit rendue. Il a également exprimé des doutes quant à la sauvegarde effective du groupe, mettant en garde contre une possible liquidation et un démantèlement du groupe.

Demande de rencontre avec le président de la République

Face à cette situation, l’intersyndicale du groupe a sollicité une audience urgente avec le président de la République pour évoquer l’ensemble du dossier, notamment le plan de reprise envisagé. Ils ont exprimé leur désaccord avec ce plan qui ne correspondrait plus au projet présenté en juillet 2023. Les syndicats appellent à un nouveau rassemblement pour faire entendre leurs revendications.

La situation financière du groupe Casino attire l’attention du ministre de l’Économie et suscite des inquiétudes parmi les travailleurs du groupe, qui redoutent une possible casse sociale. La mobilisation de l’intersyndicale et les demandes de rencontre avec les autorités témoignent de l’importance de cette problématique pour les salariés et l’avenir du groupe de distribution.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *