Révision à la baisse des prévisions de croissance, désinflation et perspectives mitigées pour l’emploi

Une révision à la baisse des prévisions de croissance

La Banque de France a révisé ses prévisions économiques à la baisse, avec une croissance estimée à 0,8% pour 2023, contre 0,9% auparavant. Cette révision s’explique par un troisième trimestre négatif et des signaux peu optimistes quant à la reprise de l’économie. Les moteurs de la demande montrent des faiblesses, avec un recul de l’investissement des ménages et une consommation en berne.

Publicités

Une baisse de l’inflation à venir

Selon le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, la désinflation devrait s’accélérer dans les prochains mois, avec une inflation prévue à 2,5% en 2024 et à moins de 2% en 2025. Cette baisse de l’inflation devrait avoir un impact positif sur le pouvoir d’achat des Français, les salaires augmentant plus vite que les prix. Toutefois, le gouverneur reste prudent, soulignant la nécessité de ne pas baisser les taux d’intérêt trop tôt afin de ne pas exposer l’économie à un risque de rechute de l’inflation.

Des prévisions mitigées pour l’emploi

En parallèle, les perspectives en termes d’emploi ne sont pas optimistes, avec un taux de chômage prévu à la hausse, passant de 7,4% à 7,8% d’ici 2025. De plus, la création nette d’emplois en 2024 et 2025 serait négative, ce qui pourrait s’expliquer par le ralentissement de l’activité et la fin des aides liées à la pandémie. Ces prévisions semblent indiquer une situation économique complexe pour les années à venir.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *