La France crée une nouvelle taxe sur les abonnements de musique en ligne

En France, le gouvernement a annoncé la création d’une nouvelle taxe sur les abonnements de musique en ligne. Avec l’objectif de financer le Centre national de la musique (CNM), cette taxe de 1,75 % suscite des réactions dans le secteur du streaming musical. Les plateformes telles que Spotify, Apple Music et Deezer, opposées à cette idée, soulèvent la question de la rémunération des artistes et auteurs-compositeurs par les plateformes. Cette mesure vise à soutenir la filière musicale française en subventionnant les albums et concerts d’artistes qui ont du mal à trouver un public.

Publicités

La nouvelle taxe a également conduit à des réactions de la part des entreprises de streaming musical. Le directeur général de Spotify France a exprimé son mécontentement, soulignant que cela conduirait à une augmentation des coûts pour les abonnés. Alors que certains acteurs du secteur ont proposé une contribution volontaire, le gouvernement a néanmoins décidé d’instaurer cette taxe, suscitant des inquiétudes quant à ses répercussions sur l’industrie musicale et les entreprises concernées.

La mise en place de cette taxe a également suscité des réactions de la part des entreprises de streaming musical. Deezer, plateforme française, a exprimé sa déception quant à cette décision et souligné l’impact disproportionné qu’elle aurait sur ses activités. Tandis que Spotify a critiqué cette taxe en la qualifiant d’erreur stratégique allant à l’encontre des enjeux de souveraineté économique et culturelle européenne.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *