La Chine arrête l’exportation de technologies liées aux terres rares

La Chine annonce l’arrêt de l’exportation de technologies liées aux terres rares

La Chine a récemment pris la décision d’arrêter l’exportation de diverses technologies utilisées pour l’extraction, le traitement et la fusion des terres rares. Cette décision aura un impact significatif sur le commerce mondial, car la Chine contrôle actuellement environ les trois quarts de la production de ces terres rares. Composées de 17 éléments indispensables à la production d’objets électroniques, ces terres rares sont utilisées dans des technologies allant des smartphones aux éoliennes en passant par les technologies militaires. Cette décision pourrait obliger de nombreux acteurs à se fournir en Chine pour certains éléments clés, et elle semble être une réponse aux pressions américaines concernant les semi-conducteurs.

Publicités

Une contre-mesure face aux actions des États-Unis

Cette décision de la Chine intervient dans un contexte de guerre économique avec les États-Unis, où les mesures restrictives s’intensifient. Depuis l’embargo contre Huawei en 2019, les États-Unis imposent des mesures de plus en plus sévères à l’encontre de la Chine. Plus récemment, l’ajout de semi-conducteurs à la liste du Bureau de la sécurité des États-Unis a quasiment bloqué l’accès à ces technologies pour la Chine. Il est clair que cette guerre économique aura des répercussions majeures sur l’ensemble du secteur, et les deux puissances semblent s’éloigner d’une coexistence pacifique au profit d’un équilibre précaire.

La Chine vise l’autosuffisance et suscite des réactions de la part des USA et de l’UE

La Chine semble être en train de se positionner comme un acteur incontournable dans le secteur des terres rares. En plus d’arrêter l’exportation de certaines technologies, elle cherche à devenir un champion de la production de semi-conducteurs, même si cela signifie contourner les restrictions américaines. Les réactions de l’UE et des USA ne se sont pas fait attendre, avec des initiatives prises dans le cadre de l’OMC et des enquêtes sur la chaîne d’approvisionnement des semi-conducteurs dans le but de réduire les risques pour la sécurité nationale. Ces actions laissent entrevoir des tensions croissantes entre les grandes puissances économiques.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *