Tensions croissantes en mer Rouge suite aux attaques des rebelles Houthis

Les tensions s’intensifient en mer Rouge à la suite des récentes attaques revendiquées par les rebelles Houthis du Yémen contre des navires en mer Rouge. Ces attaques sont en représailles à la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas dans la bande de Gaza. Les Houthis, proches de l’Iran, ont averti qu’ils cibleraient les navires naviguant au large des côtes du Yémen ayant des liens avec Israël. En réponse à ces attaques, le géant danois du transport maritime Maersk a ordonné à ses navires de ne plus passer par le détroit stratégique de Bab el-Mandeb.

Publicités

Ces attaques ont eu lieu malgré les avertissements des gardes-côtes yéménites fidèles au gouvernement reconnu par la communauté internationale. Un navire a été touché par un « objet inconnu » déclenchant un incendie, sans faire de victimes. Les rebelles Houthis ont revendiqué une série d’attaques contre des navires en mer Rouge ces dernières semaines, mettant ainsi en péril la sécurité du commerce maritime international. Cette situation a conduit le géant danois Maersk et l’armateur allemand Hapag-Lloyd à suspendre leurs traversées de porte-conteneurs dans la mer Rouge jusqu’à nouvel ordre.

Le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a affirmé que les rebelles houthis représentaient une menace concrète pour la libre navigation en mer Rouge. Il a également souligné que les États-Unis travaillaient avec la communauté internationale et leurs partenaires dans la région pour faire face à cette menace. Les tensions persistent dans cette région stratégique pour le commerce mondial, avec des attaques répétées contre les navires occidentaux, mettant en danger la sécurité maritime et le transit commercial.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *