Congrès mouvementé pour le PDCI de Côte d’Ivoire

Un congrès mouvementé pour le PDCI de Côte d’Ivoire

Suspendu par la justice samedi, le congrès du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a finalement été reprogrammé pour se tenir vendredi à Yamoussoukro. L’objectif principal de ce congrès est d’élire un nouveau chef pour tenter de revenir au pouvoir lors de la présidentielle de 2025. Deux candidats sont en lice pour briguer ce poste: le banquier ivoiro-français Tidjane Thiam et le maire de la commune abidjanaise de Cocody, Jean-Marc Yacé. M. Thiam, ancien patron du Crédit Suisse, semble être considéré comme le favori, bénéficiant du soutien d’une importante partie des députés du parti.

Publicités

L’incertitude sur la tenue de ce congrès a plané jusqu’à jeudi, après avoir été initialement suspendu à la dernière minute par la justice ivoirienne. Finalement, le congrès se tiendra vendredi à Yamoussoukro, après le retrait de la plainte par les militants ayant saisi la justice. Quelque 6 200 congressistes sont appelés à se rendre à cet événement, dans l’objectif de rajeunir l’image du parti, après le décès de l’ancien dirigeant Henri Konan Bédié en août.

Alors que l’ancien dirigeant du PDCI, Henri Konan Bédié, est décédé en août à l’âge de 89 ans, le parti doit maintenant choisir un successeur pour le représenter lors de la présidentielle de 2025. Tidjane Thiam et Jean-Marc Yacé sont les principaux prétendants à cette fonction, et le PDCI mise sur ce congrès pour préparer au mieux son avenir politique après avoir boycotté la dernière présidentielle.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *