Wall Street au plus haut, attentes de baisse des taux d’intérêt de la Fed et évolution des marchés européens

Wall Street continue d’atteindre de nouveaux sommets

La Bourse de New York a clôturé en hausse mardi, portant l’indice Dow Jones à un nouveau record, tandis que le S&P 500 se rapproche de son plus haut niveau historique établi il y a près de deux ans. Cette progression est le résultat de l’optimisme persistant sur les taux d’intérêt, suite au virage accommodant signalé par la Réserve fédérale américaine après sa réunion de politique monétaire la semaine dernière. Les investisseurs, qui attendaient des données cruciales sur l’inflation aux États-Unis, ont réagi positivement à cette nouvelle.

Publicités

Les attentes d’une baisse des taux d’intérêt de la Fed stimulent la Bourse

La perspective de voir la Réserve fédérale américaine changer de braquet en 2024 en abaissant ses taux d’intérêt continue à susciter de l’enthousiasme en Bourse. Malgré les commentaires d’un membre de la Fed soulignant l’absence d’urgence à baisser les taux d’intérêt, les investisseurs continuent de miser sur une baisse des taux dès mars prochain. Les anticipations du marché semblent ainsi ignorer les commentaires hawkish pour adopter pleinement une attitude dovish, ce qui interpelle certains observateurs.

Évolution des marchés européens et britanniques

L’optimisme sur les marchés américains est également susceptible de soutenir les marchés européens, avec des contrats futures sur le Cac 40 en hausse. Par ailleurs, l’inflation au Royaume-Uni a montré un ralentissement plus important que prévu, ce qui devrait influencer la politique monétaire de la Banque d’Angleterre. Cette actualité a provoqué une légère baisse de la livre sterling face au dollar, mais les attentes hawkish de la BoE devraient limiter cette chute.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *