Repli des Bourses européennes et attente des indicateurs économiques

Les Bourses européennes en repli

Les Bourses européennes ont ouvert en repli jeudi, semblant vouloir s’accorder une pause après plusieurs semaines de hausse sur fond d’anticipations d’une prochaine baisse des taux d’intérêt, compte tenu du ralentissement de l’inflation. Le CAC 40 parisien affiche un recul de 0,61% à l’ouverture, les contrats à terme sur le FTSE à Londres suggèrent une baisse de 0,59%, contre 0,48% pour le Dax à Francfort, et 0,52% pour l’EuroStoxx 50. L’appétit pour le risque commence à s’éroder, après que les marchés ont fortement progressé depuis une semaine après la dernière décision de la Réserve fédérale, qui fait espérer une baisse des taux imminente aux investisseurs.

Publicités

Plusieurs indicateurs éclaireront sur la trajectoire des économies européennes et américaines

Les investisseurs attendent avec impatience plusieurs indicateurs qui pourraient les pousser à réévaluer leurs perspectives économiques pour l’année prochaine. Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis, le PIB américain définitif pour le troisième trimestre et l’indice d’activité « Philly Fed » seront publiés à 13h30 GMT. L’indice de confiance des consommateurs et les prix à la production en France seront publiés vendredi, ainsi que le PIB britannique pour le troisième trimestre et l’inflation PCE, l’indicateur de la dynamique des prix sur lequel s’appuie la Réserve fédérale pour décider de sa politique monétaire.

Wall Street en légère hausse, les Bourses européennes en repli

Les futures sur indices new-yorkais suggèrent une ouverture de Wall Street en hausse, tandis que les Bourses européennes ont ouvert en baisse jeudi. Les marchés actions évoluent depuis plusieurs séances sur une note hésitante, entre prises de bénéfice et attentisme. Les investisseurs sont dans l’attente de l’indice PCE des prix aux Etats-Unis, mesure privilégiée de l’inflation par la Réserve fédérale américaine (Fed), qui sera publié vendredi. Avant cela, la publication ce jeudi des chiffres définitifs du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis pour le troisième trimestre pourrait influer sur la tendance.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *