L’impact de l’IA sur le monde du travail et du cinéma

L’avenir du travail semble être en plein bouleversement avec l’essor de l’intelligence artificielle (IA). En effet, l’annonce récente du PDG américain du Groupe Onclusive, Rob Stone, concernant le licenciement de plus de 50% des effectifs de sa filiale française en raison de la transformation numérique a été un véritable choc. Selon une enquête d’Ipsos Axa, l’IA est désormais classée au quatrième rang des risques majeurs, et le cabinet de conseil McKinsey estime que 60 à 70% du temps de travail des employés pourrait être automatisé à plus ou moins long terme. La réorganisation du travail impacte de nombreux secteurs, y compris le cinéma, où les techniques de clonage numérique se généralisent, inquiétant les acteurs et les figurants.

Publicités

La révolution de l’IA touche également le monde du cinéma, où les effets spéciaux numériques se développent avec l’utilisation de l’IA. Les scénaristes, acteurs, et même les figurants se sentent menacés par les possibilités offertes par cette technologie. Le clonage numérique se généralise, ce qui suscite des inquiétudes quant à l’avenir de ces métiers. Par exemple, des acteurs se sont vus demander de se faire photographier sous toutes les coutures pour créer une copie numérique d’eux-mêmes, ce qui soulève des préoccupations quant à l’utilisation de leurs images.

En outre, les doubleurs de voix s’inquiètent également de la possibilité de mélanger des voix pour créer une voix synthétique sans consentement. Des inquiétudes sont également soulevées concernant l’utilisation de l’IA dans d’autres secteurs, notamment la musique, la radio et le journalisme. Cette révolution de l’IA soulève des questions sur l’avenir du travail, les nouvelles inégalités et les conséquences sur de nombreux métiers.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *