L’Europe peine à rattraper son retard dans les investissements industriels

Les investissements industriels en Europe baissent de 25% selon le dernier baromètre mondial des investissements industriels réalisé par Trendeo, Fives, l’Institut de la réindustrialisation et McKinsey. Cette diminution atteint même 38% au sein de l’Union européenne (UE) et 71% en Allemagne. En France, les investissements ont également chuté de 21%, s’élevant à 11 milliards de dollars sur la période étudiée. Ces chiffres révèlent une stagnation, voire un recul des investissements dans le secteur industriel européen. De plus, les entreprises européennes investissent en grande partie en dehors de l’UE, leurs opérations à l’étranger étant en moyenne plus importantes que celles sur le sol européen.

Publicités

La situation n’est pas meilleure du côté de l’industrie verte, sur laquelle l’Europe mise beaucoup pour relancer les investissements. Les investissements industriels dans le secteur manufacturier ont certes augmenté de 10%, mais les investissements dans les énergies renouvelables ont chuté de 10%, notamment dans l’éolien offshore. Confrontée à une crise énergétique historique, l’Europe peine à encourager les investissements dans ce domaine.

Le durcissement des conditions financières et d’accès aux crédits, ainsi que l’inflation, ont également contribué à freiner les décisions d’investissement des entreprises en Europe. Avec la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) qui se resserre, les perspectives d’investissements industriels se sont considérablement assombries.

Face à cette situation, la France, comme l’Europe, se retrouve en difficulté dans la course aux investissements industriels, malgré les efforts déployés pour raviver l’industrie sur le sol européen. Certaines mesures semblent efficaces localement, comme en témoignent les investissements de grands groupes sur le territoire français, mais elles ne suffisent pas à inverser la tendance globale. Il reste donc du chemin à parcourir avant de voir un véritable redressement des investissements industriels en Europe.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *