Le leasing social pour la voiture électrique à 100 euros par mois

Le leasing social pour la voiture électrique à 100 euros par mois

Incluse dans le programme du candidat Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle de 2022, la voiture électrique à 100 euros par mois va devenir réalité dès janvier 2024. La gestation de ce mécanisme de location longue durée, qui implique l’engagement de plusieurs protagonistes – l’Etat, les sociétés de leasing, les constructeurs –, aura été longue. Le président de la République, qui tient beaucoup à ce projet, peut faire valoir que le leasing social n’a pas d’équivalent nulle part. Il s’inscrit en phase avec une longue tradition de l’automobile nationale qui a, depuis les années 1950, privilégié les modèles populaires quitte à renoncer à une notion de luxe à la française pour les voitures.

Publicités

Démarrage prudent pour le mécanisme annoncé par le président, qui risque d’avoir un impact d’ampleur limitée. Il ne devrait concerner en 2023 que 20 000 immatriculations et sera réservé à ceux qui roulent au moins 8 000 kilomètres annuels et/ou résident à plus de 15 kilomètres de leur lieu de travail. En 2025, le gouvernement espère doubler ce volume, ce qui ne représenterait, au mieux, qu’un peu plus de 10 % du marché des voitures électriques.

Depuis les précisions du gouvernement français au sujet du fameux leasing social de voitures électriques neuves prévu pour les ménages aux revenus les plus modestes, les constructeurs automobiles dévoilent le prix des mensualités pour leurs modèles compatibles avec ce forfait. Hier, c’est la formule de la Citroën ë-C3 disponible à partir de 54€ par mois sans apport qui a impressionné. Mais Renault surenchérit avec sa Twingo E-Tech à zéro émission proposée à seulement 40€ par mois, et ce, avec six mois de recharge offerts.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *