Le CAC 40 clôture en baisse avant la décision de la Réserve fédérale américaine

Le marché boursier français (Cac 40) a clôturé légèrement en baisse (-0,16%) en prévision des conclusions de la Réserve fédérale américaine sur sa politique monétaire. À l’approche de cette annonce, les investisseurs sont attentifs aux prévisions économiques et aux projections des taux d’intérêt. Depuis octobre, les marchés anticipent une baisse des taux pour éviter une récession économique, ce qui a permis au Cac 40 de gagner 12%. Cependant, certaines entreprises telles que Pfizer et Tesla ont connu des baisses, tandis que d’autres comme Airbus, Air Liquide, L’Oréal et Safran ont atteint de nouveaux records.

Publicités

La Fed américaine devrait maintenir son taux d’intérêt pour la troisième fois consécutive, mais les marchés anticipent des baisses de taux en 2024. En parallèle, la Banque centrale européenne et la Banque d’Angleterre devront également prendre des décisions jeudi. L’économie britannique montrerait des signes de contraction en octobre, ce qui pourrait influencer la Banque d’Angleterre à envisager une première baisse de taux. Malgré cette incertitude, le CAC 40 a atteint un nouveau sommet historique, avec une hausse de 11% depuis octobre et de 16,53% depuis le début de l’année.

Les marchés sont stimulés par le recul de l’inflation et les anticipations d’une baisse des taux d’intérêt par les banques centrales, tant aux États-Unis qu’en Europe. Cette évolution a également eu un impact sur les taux des obligations souveraines, lesquels ont enregistré des baisses notables. Malgré un contexte chahuté, trente-trois sociétés du CAC 40 ont affiché des performances positives cette année, avec des écarts de valorisation importants entre les différentes entreprises. Néanmoins, les investisseurs demeurent prudents quant aux perspectives économiques pour 2024.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *