La reconversion vers la trufficulture dans le Vaucluse

La reconversion des terres agricoles dans le Vaucluse

La situation économique difficile dans le département du Vaucluse pousse certains producteurs à envisager une reconversion de leurs terres. En effet, les champs de lavande et de vignes sont menacés par un manque de rentabilité, avec une chute des prix de la lavande atteignant jusqu’à 70%. Certains ont donc décidé de se tourner vers la culture de la truffe noire, un produit beaucoup plus lucratif, pour sauver leurs exploitations.

Publicités

Les témoignages de certains agriculteurs sont éloquents. William, par exemple, a dû arracher plusieurs hectares de lavande pour les remplacer par de jeunes chênes truffiers, avec le soutien financier et technique d’un négociant spécialisé. Cette reconversion représente un investissement conséquent, mais les producteurs espèrent une rentabilité d’ici 12 ans, et ils doivent diversifier leurs cultures en attendant la production de truffes.

Le leader français de la truffe, Plantin, établi à Puyméras, se mobilise également pour accompagner les agriculteurs dans cette transition. En s’associant au programme Terroir porté par le syndicat des vignerons des côtes du Rhône, l’entreprise vise à relancer la production trufficole pour pallier la baisse de production de truffes dans le département et dans toute la France. Cette initiative pourrait offrir un nouvel équilibre économique durable pour les producteurs.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *