« La Bourse de Paris enregistre une forte progression, mais la prudence reste de mise »

La Bourse de Paris a connu une nouvelle semaine de gains significatifs, avec une hausse de 6,17% en novembre suivie par une augmentation de 2,95% depuis le début du mois de décembre. Le Cac 40 a atteint les 7 526,55 points, à moins de 36 points de son record absolu d’avril dernier. Cette progression a été soutenue par le rapport sur l’emploi américain qui a surpris les investisseurs.

Publicités

Le rapport a montré que l’économie américaine a créé plus d’emplois que prévu en novembre, avec 199 000 nouveaux emplois contre 185 000 anticipés. Cependant, cette augmentation est en partie due au retour des grévistes des secteurs de l’automobile et du cinéma, ce qui a biaisé les chiffres. En faisant abstraction de ce facteur exceptionnel, le nombre réel de nouveaux emplois s’est élevé à 152 000, soit à peu près le même nombre qu’en octobre.

Par ailleurs, la progression du salaire horaire moyen a accéléré à 0,4% en novembre, tandis que le taux de chômage a reculé à 3,7% de la population active. Les experts restent toutefois prudents quant à l’interprétation de ces chiffres, soulignant que le marché du travail montre des signes de ralentissement.

En ce qui concerne la politique monétaire, la Réserve fédérale devrait maintenir ses taux actuels lors de sa prochaine réunion, avec une probabilité évaluée à 98,4%. Cependant, certains économistes prévoient un premier resserrement monétaire au printemps 2024.

Sur le front européen, la Banque centrale européenne devrait également opter pour le statu quo lors de sa prochaine réunion, bien que des signes de réduction des taux d’intérêt commencent à se dessiner pour l’année prochaine.

En ce qui concerne les valeurs boursières, les entreprises du luxe telles que LVMH et Kering ont enregistré des hausses significatives, tout comme Airbus suite à une nouvelle commande d’avions cargo. Cependant, certaines entreprises ont enregistré des baisses, comme Worldline qui risque de quitter l’indice Cac 40.

Malgré cette période de progression pour la Bourse de Paris, les investisseurs restent prudents face à l’incertitude entourant l’évolution de la politique monétaire et l’économie mondiale.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *