Bras de fer commercial : Leclerc défie Coca-Cola

Bras de fer commercial entre E.Leclerc et Coca-Cola

C’est un bras de fer qui s’engage entre Coca-Cola et le distributeur français E.Leclerc. Invité sur BFMTV vendredi 22 décembre, Michel-Édouard Leclerc, président de l’enseigne, s’est montré confiant quant à sa capacité à faire plier les grands groupes industriels de l’agroalimentaire lors des négociations commerciales prévues pour février prochain. Le patron de Leclerc est déterminé à s’opposer aux hausses de prix réclamées par les industriels pour l’année prochaine. Son premier adversaire dans cette bataille est Coca-Cola, qui souhaiterait augmenter ses tarifs de 6% à 7%. Toutefois, Michel-Édouard Leclerc a affirmé qu’il n’accepterait pas cette hausse, restant convaincu que la marque finirait par baisser ses prix.

Publicités

Le distributeur français peut se montrer confiant, plusieurs éléments jouant en sa faveur. Tout d’abord, les grandes marques ont vu leur part de marché diminuer ces dernières années, tandis que les marques de distributeurs et les produits à bas prix ont gagné en popularité. Entre décembre 2022 et novembre 2023, les ventes des produits de grandes marques ont chuté de 6,2% en volume, selon les données de Circana, tandis que les marques de distributeurs ont enregistré une augmentation de 0,4% sur la même période.

De plus, E.Leclerc a acquis une part de marché considérable dans la distribution française, atteignant près de 25% de part de marché. Cette domination représente un atout majeur dans les négociations avec les fournisseurs. Si aucun accord n’était conclu avec Coca-Cola, E.Leclerc a toujours la possibilité de s’approvisionner auprès d’autres fournisseurs en Europe, comme il l’avait fait en 2018 lors d’un précédent bras de fer avec le géant américain.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *