Scandale automobile chez Toyota: falsifications dans les tests de sécurité de sa filiale Daihatsu

Un scandale automobile secoue le Japon

Toyota, le géant japonais de l’automobile, est actuellement au cœur d’une affaire retentissante impliquant sa filiale Daihatsu. Des irrégularités dans les tests de sécurité de cette marque de mini-véhicules ont été révélées, mettant en lumière des manipulations dans les résultats de plusieurs modèles de voitures. Cette affaire jette un sérieux doute sur la fiabilité des contrôles effectués par l’entreprise et ébranle grandement la confiance des consommateurs.

Publicités

La commission d’enquête indépendante a mis en lumière pas moins de 174 irrégularités dans 25 catégories de tests, remontant jusqu’à 1989. Ces falsifications concernent au total 64 modèles de véhicules, dont certains sont fabriqués pour Toyota, Mazda ou encore Subaru. Le scandale n’épargne pas la maison mère de Daihatsu, Toyota, qui a dû présenter ses excuses et suspendre la livraison des modèles affectés par cette triste affaire.

Les causes de ces manipulations sont attribuées à divers facteurs, notamment la pression extrême due à des calendriers de développement serrés, le manque d’expertise au niveau des dirigeants et la peur de l’échec. Cette affaire a déjà des répercussions internationales, avec la suspension de la commercialisation de quinze modèles dans toute l’Asie. Ces révélations pourraient bien remettre en question la réputation de fiabilité de l’industrie automobile japonaise.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *