La prime de Noël bientôt versée à plus de 2 millions de foyers modestes

La période de Noël s’accompagne, pour un grand nombre de personnes en situation de précarité, d’un coup de pouce financier bienvenu. Avec l’approche des fêtes, l’annonce de la prime de Noël est une lueur d’espoir pour plus de 2,3 millions de foyers français bénéficiaires de minima sociaux. Cette aide, qui sera versée à partir du vendredi 15 décembre, est destinée aux bénéficiaires du RSA, de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), de l’allocation équivalent retraite (AER), de la prime forfaitaire pour reprise d’activité, de la rémunération de la formation Pôle emploi (RFPE), ainsi que la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle / rémunération publique de stage (RSFP/RPS).

Publicités

Le montant de cette prime de Noël varie en fonction de la situation familiale et maritale de chaque foyer. Ainsi, pour une personne seule sans enfant, le montant est fixé à 152,45 euros, tandis qu’un couple avec quatre enfants recevra une aide de 535,10 euros. Les familles monoparentales bénéficiaires de l’ASS ou de l’AER se verront attribuer une majoration de 35%, portant leur prime à 205,81 euros pour un enfant, et jusqu’à 269,84 euros pour quatre enfants, avec une augmentation de 21,34 euros par enfant supplémentaire.

Une nouveauté cette année est la mesure votée par le Parlement pour offrir une aide supplémentaire aux familles monoparentales modestes, qui toucheront entre 115 et 200 euros en complément de la prime de Noël. Cette majoration automatique sera versée par la CAF pour les bénéficiaires du RSA, tandis que les bénéficiaires de l’ASS et de l’AER devront faire une demande auprès de Pôle emploi.

Cette aide financière, non imposable, vise à apporter un soutien aux foyers en difficulté afin de leur permettre de mieux appréhender les dépenses liées aux fêtes de fin d’année. La prime de Noël est ainsi une mesure importante pour contribuer à l’amélioration du quotidien des ménages les plus modestes pendant cette période festive.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *